Err

Votre panier : 0,00 EUR
EDIDIT - Dépositaire des éditions Archè
PARUTIONS RECENTES
Rechercher

STANISLAS DE GUAITA (1861-1897) GRAND MAITRE DE LA ROSE+CROIX

12 fév. 2021
STANISLAS DE GUAITA (1861-1897) GRAND MAITRE DE LA ROSE+CROIX
Aux sources poétiques et anthropologiques de son oeuvre.

Par Emmanuel DUFOUR-KOWALSKI

(2021), Archè - 352 pages avec nombreuses ill. et 34 planches couleur et n/b.
ISBN 978-88-7252-395-7
Prix : € 25,00


 … essai de biographie critique … il s’agit dedésensabler la statue de marbre pour mieux en distinguer les lézardes et les faux ajouts en platre ! ... de mettre en relief dans la pensée de Guaitacertaines verdeurs thématiques, les insuffisances initiatiques – une « li-cence en kabbale » ne faisant pas automatiquement un Adeptus Major Rose + Croix – sans oublier les légendes de la petite histoire! Quelle a été en somme l’idée principale de cette biographie ? Revisiter la mémoire de Stanislas de Guaita à l’aune d’archives non encore défrichées et de correspondances inédites…; en un mot, dépoussiérer le sujet en faisant le point sur la réception de sa postérité, car les nombreux textes qui concernent cet auteur … n’ayant été que superficiellement consultés jusqu’à aujourd’hui. Si l’on doit à quelques-uns des contemporains de Stanislas de Guaita, les rares hommages sur cet auteur,…peu d’écrivains trouveront l’inspiration critique nécessaire à la bonne élaboration d’un travail complet d’historien qui ne tomberait pas dans les pièges de l’ésotérisme de foire.. Ces lacunes, Emmanuel Dufour-Kowalski a tenté de les combler dans cet ouvrage en s’introduisant dans l’univers de Guaita, dans les marches ou les marges d’une existence brève mais condensée, et aujourd’hui encore très controversée dans les milieux à la fois académiques et religieux. Guaita, nourri au lait de l’école jésuite, aurait-t-il trahit le catholicisme de son adolescence ? Tomba-t-il dans les pièges d’un certain courant luciférien? Que vaut sa démonologie ? S’agissait-il d’un vrai Martiniste ou d’un Rose +Croix confirmé ? Peut-on parler avec lui d’Adeptat ou ne fut-il qu’un simple initié ? Peut-on en faire un Gnostique ? Autant de questions auxquelles l’auteur de cet ouvrage tente de répondre…

VIRGILE TRADITIONNEL

2 nov. 2020
VIRGILE TRADITIONNEL
Edité par Stéphane Feye
EDITIONS BEYA (2020)
  • 16 x 23
  • 180 pages
  • ISBN : 978-2-930729-15-2
  • couverture cartonnée cousue
  • illustrations en noir et blanc: 6
  • € 39,00

ABRÉGÉ DE LA PHYSIQUE DE Mr DESCARTES

7 oct. 2020
ABRÉGÉ DE LA PHYSIQUE DE Mr DESCARTES
Par : (Anonyme du XVIIe siècle)

Édition et essai d’attribution de Sylvain Matton. Présentation de Maria Teresa Bruno. Avec une étude de Simone Mazauric. Préface de Vincent Carraud.

Prix : € 20,00

2020, pages LXXIV + 350, ill.

EAN : 978-88-7252-393-3

« Rédigé autour de 1671, dans les années d’« heurs et malheurs de la physique cartésienne », l’anonyme Abrégé de la physique de Mr Descartes, laissé inachevé par la mort de l’auteur, conservé par trois manuscrits et resté jusqu’ici totalement inconnu des historiens, constitue un important document pour la compréhension de la première réception du cartésianisme.

La présente édition critique de ce traité inédit est complétée par une annotation qui en restitue les sources, un essai d’attribution et des études particulières qui tentent, chacune à sa façon, de saisir le sens de l’ouvrage et de faire surgirles différentes questions qu’il soulève. »


SPLENDOR SOLIS

6 oct. 2020
SPLENDOR SOLIS
Par TRISMOSIN, Salomon

Reproduction des 22 miniatures en couleurs contenues dans le célèbre texte alchimique attribué au légendaire Salomon Trismosin, considéré comme le maître de Paracelse.
Prix : € 13,00

2020, pages 54, ill.
EAN : 978-88-7252-392-6

LES FOUS. LES LUNATIQUES. LA GÉNÉRATION DES IDIOTS.

21 juillet 2020
LES FOUS. LES LUNATIQUES. LA GÉNÉRATION DES IDIOTS.
Par PARACELSE
Introduction, traduction de l'allemand et notes de Stéphane Feye.

EDITIONS BEYA, 2020
Un volume de 122 pages, couverture cartonnée cousue, illustrations en noir et blanc: 4 ; couleur: 1
ISBN : 978-2-930729-14-5

L'homme possède indubitablement une partie animale qui s'oppose en lui à l'image divine qu'il a perdue. Les hommes-animaux, y compris les fous, se classent donc par catégories zoologiques douées d'intelligence animale, celle que l'on vante tant aujourd'hui.

La premier traité, Les Lunatiques, montre que cette caractéristique animale intelligente est d'origine zodiacale. Si elle attire du ciel un surcroît d'influx sympathique, elle se corrompt au point de devenir enragée.

Le deuxième traité, La Génération des idiots, explique que l'idiotie est due, cette fois, non à un excès, mais à un défaut de fabrication de l'intelligence animale. Mais dans certains cas, cette faiblesse peut favoriser la prophétie.

Cet émouvant éloge de la folie, différent de celui rédigé à la même époque par Érasme, conclut nos deux textes qui, sans nul doute, passionneront le lecteur.

VERS DORÉS DE PYTHAGORE (Les).

19 fév. 2020
VERS DORÉS DE PYTHAGORE (Les).
Préface, traduction et notes par Emmanuel Dufour-Kowalski.
Suivis d'une notice de Ladislao Toth et de trois lettres inédites de J. Evola.

Par Julius EVOLA

Prix : € 12,00

(2020), pages 170, 10 planches n.b.
EAN : 978-88-7252-390-2

Il ne reste pas grand-chose de Pythagore. Son théorème, sa légende de chamane et de thaumaturge, et sa doctrine : Les fameux Vers Dorés. Toute la quête métaphysique du premier pythagorisme est inscrite dans ces merveilleux versets, d’où il émane une morale et une éthique, que seul cinq siècles plus tard l’Évangile saura égaler avec la figure christique.

   Julius Evola, dans la lignée des grands commentateurs des Vers Dorés, depuis Hiéroclès au Ve siècle apr. J.C., jusqu’à Fabre d’Olivet au XIXe siècle, en passant par André Dacier au XVIIe, s’est attaché avec brio à rendre cet exercice d’érudit accessible au grand public ; il s’y est conformé pour une autre raison qui résume toute une vie de recherche ésotérique : la quête des ferments occidentaux originels, à la source des Connaissances Traditionnelles. En effet, pour lui, les Vers Dorés résumaient à eux seuls les racines principales des thématiques des doctrines ésotériques auxquelles son œuvre s’était référée : c’est ce difficile chemin vers la Sagesse dont il nous parle, chemin le long duquel Evola nous invite à l’accompagner de manière pédagogique, tout en suivant les traces des empreintes pythagoriciennes, là où le sable tourbillonnant du temps ne les a pas complétement effacées.Toute la pensée évolienne a été marquée au sceau de l’éthique pythagoricienne dans le creuset des grands courants métaphysiques pré-chrétiens, dont celui de l’Hyperborée chamanique, de l’Égypte ancienne des Maîtres d’œuvres anonymes, sans oublier la Grèce archaïque présocratique. Mais le Commentaire d’Evola s’attache aussi à la critique de ceux que Hiéroclès avait immortalisés autant que ceux dont Fabre d’Olivet nous a livré les principes eschatologiques, et ce, comme pour mieux en démystifier la patine écaillée par le second pythagorisme alexandrin et le néo-pythagorisme platonicien de la Renaissance, une série d’infiltrations socio-politiques et socio-religieuses où affleurent les superstitions les plus diverses. C’est la première traduction française de cet ouvrage, œuvre introuvable dans les nombreuses bibliographies francophones d’Evola, et c’est pour cette raison qu’Emmanuel Dufour-Kowalski, historien bien connu des Connaissances Traditionnelles et du pythagorisme (Cf. La Symbolique du Pentagramme, Genève, 2012), a voulu réparer cette lacune, en nous offrant cette traduction française avec un appareil critique permettant d’aborder la verve évolienne et le pythagorisme munis de certains outils didactiques et une documentation au moyen desquels Laszlo Toth, qui a parrainé et soigné avec intelligence cette édition, aura aussi pris une part non négligeable.